Toggle Quick Contact Bar

LE LIEU

LE LIEU ANIS GRAS / UNE ÉQUIPE ECARTS

L’association ECARTS a, depuis 2005, en charge la direction artistique et la gestion du projet : Le Lieu de l’Autre, à Arcueil, dans les espaces d’ANIS GRAS, ancienne distillerie du XIXème siècle réhabilitée en espace artistique et culturel. Le lieu est conventionné par la ville d’Arcueil et la Communauté d’Agglomération du Val de Bièvre.

La création artistique et la transmission sont au coeur de la démarche de l’équipe d’Ecarts : elle se concrétise dans une double hospitalité : • Les résidences de création et les accueils de recherche. • Le partage de ces tentatives, de ces propositions au travers de dispositifs de transmission.

  • ANIS GRAS Le Lieu de l’autre propose :

• Des créations, sous forme de spectacles et d’étapes de travail, de théâtre (objets, marionnettes, clown…), danse, musique, arts plastiques, peinture, photographie, cinéma. À découvrir en avant-première.

• Un Festival de musique Bruits Blancs (4ème édition en 2014) conçu par le compositeur-musicien Franck Vigroux et l’auteur-metteur en scène Michel Simonot. • Des dispositifs de diffusion culturelle : Café des enfants, Ciné-Club, Chemin des Arts (Soutenus par la Fondation de France).

• Des ateliers de pratiques artistiques : théâtre, marionnettes, musique, en partenariat avec le service Enfance et des établissements scolaires de la ville d’Arcueil, de Gentilly, de l’Hay les Roses, des maisons de retraite d’Arcueil, de Gentilly, de Cachan. • Un projet inédit de transmission : Labelle-école, plateforme ouverte et gratuite d’apprentissage par l’art en direction d’un public d’élèves, d’adultes et de personnes âgées. Labelle-école est un outil d’expérimentation pédagogique et artistique, pour et par des enseignants, des artistes, des acteurs sociaux et culturels.

  • Le lieu Anis Gras dispose de :

4 ateliers de travail / recherche / étapes de travail publiques 2 salles de répétitions / représentations publiques 1 espace dédié aux expositions 1 serre polyvalente 1 Bar-Cantine 1 bureau pour les résidents 1 gîte (7 couchages)

Le projet fonctionne avec une équipe de production, d’administration, des régisseurs, et deux artistes associés, Stéphanie Loïk (metteur en scène) et Michel Simonot (écrivain, metteur en scène).

Le lieu dispose également d’intervenants d’accueil, de maintenance et d’entretien.

DES TEMPS ET DES ESPACES SINGULIERS POUR LA CRÉATION

Toute démarche artistique nécessite son temps propre et de s’inscrire dans son espace spécifique pour se développer hors de tout formatage. Anis Gras concourt à en proposer les conditions, à chaque fois différentes, à partir des besoins et des rythmes de chaque écriture artistique.

Anis Gras est un espace qui permet à la création de se chercher, un lieu où des propositions artistiques s’élaborent. Ce qui est proposé comme spectacle, ou bien comme moment de rencontre, est, alors, un résultat ou une étape de ce travail. La programmation d’un spectacle correspond au moment où il prend son envol. Ou alors, il s’agit de la présentation d’une étape de création que l’on partage avec des spectateurs, d’une sorte de mise à l’épreuve d’une proposition artistique.

C’est pourquoi un principe fonde l’accueil des artistes : leurs créations doivent s’élaborer dans le lieu, lors des résidences. Des spectacles déjà créés ailleurs ne sont programmés que dans des circonstances exceptionnelles.

Anis Gras se veut une base, une maison de gestation, un lieu de croisement qui, à sa mesure, nourrit la création d’aujourd’hui. Anis Gras s’inscrit, ainsi, dans un esprit de complémentarité par rapport aux autres théâtres, aux lieux de programmation.

Par ailleurs, Anis Gras est ouvert aux activités culturelles et artistiques du territoire.

La création est indissociable de la transmission, c’est-à-dire d’un échange vivant, ouvert, avec l’autre, les autres. Pour Anis Gras, si les artistes résidents ont besoin de travailler dans un espace et un temps singuliers, cela signifie que, dans le même temps, une complicité doit se tisser durablement avec le territoire, avec ses habitants, avec les partenaires. Cela ne peut se faire par de seules actions ponctuelles, dispersées. Pour cette raison, Anis Gras a développé, et consolide, des dispositifs permanents de transmission, de dialogue avec les partenaires, de pratiques dans lesquelles s’inscrivent les artistes résidents : comme Labelle-Ecole, Le Café des Enfants, les Tables à lire, les Ateliers Inter Générationnels, Le Bar-cantine…

Pour les artistes, Anis Gras a mis en place deux formes de résidence :

• les Résidences de création, sur une longue durée (un an environ), qui correspondent à un accompagnement jusqu’à une première forme de proposition artistique, qui peut prendre la forme d’un spectacle.

• les Accueils de recherche (de deux semaines à trois mois environ) qui permettent de définir un projet, une démarche et d’aboutir, si possible, à une première étape de travail.

Catherine Leconte,
Stéphanie Loïk 
et Michel Simonot, artistes associés