Toggle Quick Contact Bar

FOCUS TRIMESTRIEL

LE MOIS DE LA PHOTO DU GRAND PARIS

 

Estelle Lagarde & Kim Lan Nguyen Thi OFF

Vernissage : Mardi 18 avril à 19H

Horaires : Du mardi au samedi 14H à 19H Dimanche14H à 18H Fermés : les lundis + samedi 29 avril

«Week-end intense sud-ouest» : Rencontre et dialogue avecl’artiste et les commissaires d’exposition samedi 22 avril de 14h à 19h et dimanche 23 avril de 14h à 18h

Samedi 22 avril de 14h à 15h30 : café-conférence avec échange interactif avec le public et l’artiste sur les thèmes de « la manipulation de l’image, la mise en scène photographique et la photographie comme matériau » animé par Sophie Bernard, auteure, journaliste et commissaire d’exposition – suivie d’une visite guidée de l’exposition.

Estelle Lagarde – Libertés conditionnelles

Mois de la photo credit estelle lagarde

«Libertés conditionnelles» propose une réflexion sur les notions d’enfermement physique et psychique par d’étonnantes mises en scène photographiques, échos d’une certaine réalité sociale actuelle. L’univers visuel d’Estelle Lagarde est singulier à plus d’un titre. Les rencontres avec des lieux souvent désolés ou désertés agrègent une collection de fictions photographiques, qui, ajoutées les unes aux autres, composent les chapitres de la comédie humaine. Plusieurs questionnements émergent alors, esthétiquement et sociologiquement. La fiction sonde le réel. C’est chacune à leur manière que les séries « Maison d’arrêt » et « Lundi matin » interrogent, non sans un humour grinçant, la notion d’enfermement. Emprisonnement physique du milieu carcéral, emprisonnement psychique du travail et de sa précarité Dans des mises en scènes photographiques très précises, Estelle Lagarde joue avec le temps de pause long et semble révéler ainsi l’imprégnation de ces espaces à l’abandon sur ceux qui les ont occupés. Ou bien est-ce l’inverse : les personnages qui hantent ces lieux sont leurs prisonniers consentants et leurs fidèles gardiens. Les fantômes garants de l’histoire de ces lieux. En accueillant «hors les murs» l’exposition d’Estelle Lagarde à Anis Gras, la Galerie municipale Julio Gonzalez rend hommage à ceux qui ont travaillé dans cette ancienne usine et met en lumière les rapports entre espace et mémoire.

Kim Lan Nguyen Thi

Chambre avec vue L’installation photographique «Chambre avec vue» débute avec un récit. Dans les années 1970, un entrepreneur grec débarqué des Etats-Unis sollicite de l’argent et des terres auprès de la population de l’île d’Ikaria dans le but de construire un complexe hôtelier destiné à créer de l’emploi et de la richesse sur l’île. L’hôtel Toula ouvre ses portes quelques temps plus tard mais rapidement le propriétaire disparaît avec les fonds investis et l’hôtel est fermé. L’histoire de l’hôtel Toula rappelle l’effet du mirage. L’image désirée disparaît dès l’instant où elle semble accessible. Ces chambres dont la vue est absente interrogent notre relation à la représentation et à nos paysages d’inscription.

Point de vue « La preuve première d’existence c’est d’occuper l’espace. » Le Corbusier La série photographique «Point de vue» a pour point de départ la réflexion de Le Corbusier sur son Modulor. Avec au centre la question du rapport d’échelle entre l’Homme et son espace de vie. Cette série interroge les procédés par lesquels régulièrement nous tentons de nous approprier le monde en le mettant à notre échelle, défendant l’idée qu’il y ferait mieux-vivre pour l’homme. La photographie faisant elle-même partie de ces tentatives de mise à l’échelle du monde et de prise de possession de ce dernier. Comme le disait Susan Sontag: «Photographier, c’est s’approprier l’objet photographié, c’est entretenir avec le monde un certain rapport qui s’éprouve comme rapport de savoir et donc de pouvoir.»

Avec la Galerie Municipale Julio Gonzales HORS LES MURS et Le mois de la Photo OFF

 

———————————————————————————————————-

 COMMÉMORATION DE L’ABOLITION DE L’ESCLAVAGE

Dimanche 7 mai : Ouverture de la Commémoration Chorale / Eglise Saint Denys – IFAFE

Mercredi 10 mai 10h-13h Table à Lire à Anis Gras avec Hakim BAH (Poète, dramaturge et nouvelliste guinéen)

Mercredi 10 mai 18h-19h Hommages – Place de la République avec IFAFE et ACADOM Participation d’artistes d’Anis Gras : Barbara Bouley (comédienne) et Emilio Kodjo Bouley : lecture de l’histoire du « Voeu de Champagney »

samedi 20 mai Après midi de manifestations artistiques, éducatives et festives, ouverte à tous.  –  Entrée libre.

SAMEDI 20 MAI 2017 – NOUS AUTRES : JOURNEE ARTISTIQUE ET FESTIVE DANS LE CADRE DE LA COMMEMORATION DE L’ABOLITION DE L’ESCLAVAGE

MUSIQUE – DANSE – THEATRE – CONTE – CINEMA – BIBLIOTHEQUE DE RUE – BANQUET – BARBE A PAPA

À partir de 16H

·      Musique et Danse avec Coeur des Antilles, Arcueil

·      Le Festin des Hôtes Barbara Bouley/Cie Un excursus. Sur le thème du maronnage Autour d’une grande tablée colorée, artistes, associations, publics partagent pêle-mêle, boissons chaudes, fruits, vidéo, lectures, témoignages, musique et danse.

·      Même les chevaliers tombent dans l’oubli de Gustave Akakpo. Lecture séquencée par l’orchestre Lire Ici – Dire là Cie Un Excursus. À partir de 7 ans

·      Cinéma : Zétwal Un film de Gilles Elie-Dit-Cosaque. Nous sommes en 1974. Robert Saint-Rose, un jeune Martiniquais décide de réaliser le happening le plus génial de l’histoire : marcher sur la Lune grâce à une fusée propulsée par l’énergie poétique.

·      Performance : Grandes Histoires de bananes, riz, tomates, patates d’Eva Doumbia avec Lionel Elian Cie La part du Pauvre

·      Costumes du monde avec IFAFE Comité Arcueil

·      Bibliothèque de Rue. Découverte d’ouvrages sur l’histoire de l’esclavage avec la Médiathèque Louis Pergaud d’Arcueil

·      Contes avec Ange Grah // Cie du Cercle

À partir de 19H30

Concerts  Qui a la clef ?  avec Marlène N’Garo, Virginie Savaeres, Zalyka, Thesy, Nicole et Roger Kom Group

ENTRÉE LIBRE – OUVERT À TOUS À TOUT ÂGE

 NOUS AUTRES est soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication, la Ville d’Arcueil Les Chemins de la Mémoire, en partenariat avec la Médiathèque L. Pergaud d’Arcueil, la Cie Un Excursus, la Cie du Cercle, IFAFE Comité Arcueil, Coeur des Antilles Arcueil

mardi 23 mai 19h30 – On t’appelle Vénus Cie Difékako à Anis Gras Dans ce solo franc et voluptueux, Chantal Loïal, chorégraphe guadeloupéenne, s’inspire de l’histoire de la Vénus hottentote pour interroger le regard de l’Occident sur le différent. La Vénus hottentote, c’est cette femme sud-africaine à la morphologie hors norme (hypertrophie des hanches et des fesses) qui, de 1810 à 1815, vécut l’enfer des foires européennes, exposée au regard des hommes comme un animal exotique. Mais pas question pour la chorégraphe de rejouer le drame, ni de culpabiliser l’auditoire. Ce que veut Chantal Loïal, c’est mettre les pas de tous dans ceux de la Vénus hottentote, lui offrir une victoire sur l’histoire, continuer à mettre en échec un certain regard qui existe encore aujourd’hui.

———————————————————————————————————-

151ème Anniversaire de la naissance d’Erik Satie

151eme Satie Credit Laurent Melon

crédit Laurent Melon

mercredi 17 mai de 16H30 à 21H Boeuf Satien 

Pour fêter les 151 ans de la naissance du compositeur Erik Satie, artistes professionnels et amateurs sont invités à se retrouver pour une joyeuse soirée d’hommage. Vous aurez également l’occasion d’y découvrir à 18h « Parade! » la comédie musicale née de la création collective pilotée par le Collectif Sacre avec les habitants d’Arcueil et de Gentilly. Entrée libre – Goûter et boissons offerts

Avec l’Association Parade, la chorale Les voici faire un son, Olivier Salon, Swong Yang, Stella An de Forêt d’Art …